Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ? Qu’est-ce que j’ai vraiment envie d’avoir ? Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de devenir ?

Au cours d’une discussion plus tôt dans la soirée, j’en suis venu à me poser ces questions. Je ne sais pas si vous, vous avez la réponse, mais j’ai trouvé ma réflexion amusante.

Bah, c’est super simple !

“C’est simple !” : c’est le premier truc que j’ai pensé. Ces questions sont fondamentales. On devrait toujours avoir ça en tête.

Pour moi, c’est simple, je veux…

Je veux…

Ah mince, ce n’est pas si évident en fait !

Ah si ! Je veux voyager. Enfin non. Certes, voyager c’est super cool, mais ce n’est pas/plus LE moteur de ma vie.

Je sais que ce n’est pas l’argent. C’est fort utile pour atteindre un objectif, mais quand on n’a pas d’objectif, ce n’est pas super important.

Hmmm, je sèche un peu.

Ça me revient maintenant.

Je veux vivre plein de vies. J’en ai déjà eu beaucoup : à Redon, à Rennes, à Laval, à Lille, à Annecy, à Genève, en Bretagne, à Stockholm. Mais il y en a beaucoup d’autres à essayer.

Je veux, un jour, créer mon chez-moi. J’ai vécu dans de nombreuses villes, et ce depuis mon très jeune âge. Je ne sais pas ce que c’est que d’avoir un chez-moi. J’en ai rêvé plusieurs fois. J’y ai cru plus d’une fois. Mais ça n’arrive jamais. Jusqu’à aujourd’hui, ma liberté de mouvement a toujours été plus importante. Mais cette envie humaine de se créer un cocon grandit avec le temps. D’ici 5 ans, je pose mes valises… je crois.

Je veux passer du temps avec mes amis et ma famille. Pas du temps qui s’exprime en minutes ou en heures. Du temps qui se compte en souvenirs et en émotions. Les grandes occasions, c’est bien. Mais les moments plus intimes, c’est mieux. Si la distance m’a appris une chose, c’est que ces gens-là sont ce que j’ai de plus important. Je veux tout savoir d’eux. Entendre leurs problèmes, partager leurs coups de coeur, écouter leurs histoires.

Je veux un tatouage. C’est peut-être une lubie passagère, car j’ai du mal à l’expliquer. Mais ça fait quelques mois que ça me taraude. En tout cas, même si je n’ai pas d’explication logique, j’en profite pour vous partager le podcast “C’est Cool ! C’est Quoi ?”. Le dernier épisode était sur le tatouage, mais les autres sont vraiment cool aussi.


Conclusion hâtive

Quand je regarde cette liste, je me dis que la majorité de mon temps libre est gâché à faire des choses qui ne vont pas satisfaire mes envies profondes.

Ce mois-ci, j’ai pris un plaisir fou à m’occuper de ce blog. J’en tire un gros sentiment d’accomplissement. Ça ne serait pas arrivée si je passais ces 3-4 heures par jour à regarder des séries ou à glander comme je fais d’habitude.

Je commence à comprendre les gens que je citais dans l’intro de l’article du 26 mars. Pour eux, être productif est plus important que d’être reposé.

Si vous avez des bases en anglais, regardez cette vidéo sur ce sujet : Fat and Lazy par Casey Neistat.

Il y a beaucoup de choses que je souhaite essayer. Se donner un seul objectif à tenir sur un mois me semble être un bon compromis. Tant que je suis dans cet état d’esprit, je compte bien continuer de m’imposer des contraintes sur mon temps libre.


À demain.

Photo par Jeff Sheldon.